Cas pratiques

« Rien à vendre, tout à défendre »

Le Grand Prix de la Communication Solidaire récompense les professionnels de la communication et acteurs du secteur solidaire « pour la qualité et l’éthique de leur travail de communication solidaire ». Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 3 octobre.

Créer en 2005, le Prix est proposé par l’association Communication sans frontières (CSF). CSF est un réseau de professionnels et d’étudiants en sciences et techniques de l’information et de la communication. Partageant une déontologie et une éthique communes dans leurs pratiques, ils cherchent à promouvoir au mieux la solidarité internationale. Illustrant cela, le slogan du Prix est « Rien à vendre, tout à défendre ».

CSF estime que les prix traditionnellement destinés à récompenser les campagnes de communication sont régis par des valeurs propres au secteur marchand. Cependant, face à l’omniprésence de la communication à visée commerciale, la communication solidaire se doit d’être créative. Le Grand Prix de la Communication Solidaire souhaite récompenser « les campagnes répondant à des objectifs mettant en jeu la citoyenneté, la solidarité, le caritatif, le commerce équitable, le développement durable, une grande cause ou une cause d’intérêt général ou public ». Ce sont une vingtaine de prix qui sont remis au total : trois pour chacune des 6 catégories (TV / Cinéma, Affichage, Presse, Radio, Evénementiel, Digital) le Grand Prix et le Prix du Public. Pour s’inscrire : cliquez ici

Parmi les gagnants des éditions précédentes, Catégorie TV/Cinéma :
Amnesty International avec « les poupées russes » (Agence : La Chose), pose la question des droits humains en Russie…

Solidarités International avec « water & ink » (Agence : BDDP & Fils), met en avant le fléau que représente l’eau insalubre…

Catégorie Affichage
Reporters Sans Frontières (Agence : BETC) pointe du doigt le non-respect de la liberté de la presse…

rsf3rsf5rsf1

CSF dispose également d’un Observatoire de la communication solidaire à visée analytique et propose des points de vue sur la question de la communication des ONG. On y parle notamment des défis auxquels font face les ONG dans leur communication. Par exemple, le « séisme » des nouvelles technologies a eu pour conséquences une évolution des habitudes des utilisateurs, une fragmentation de l’audience mais a aussi permis l’augmentation de la vitesse de réaction de la couverture de l’actualité et enfin l’internationalisation des médias. Comment les ONG internationales peuvent-elles faire entendre leur voix dans les médias de masse du monde entier ? La réponse se trouve dans les dossiers de l’Observatoire de la communication solidaire, à retrouver ici.

Pour aller plus loin sur le thème des campagnes de solidarité internationale :
La chaine LCP y a consacré un épisode de son émission « Parlons-en » – durée 27 minutes. A retrouver en cliquant ici.

logo_communicationsansfrontieres

Inspirez le projet ! Partagez avec nous des « cas pratiques » : une campagne de sensibilisation que vous trouvez intéressante, un média qui parle des thématiques de solidarité internationale …Faites-nous le savoir en cliquant sur les liens et en renvoyant le formulaire à acastelnuovo@resacoop.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s