Activités/Appel à proposition/Cas pratiques/Prix

Laos : l’impact du tourisme sur les minorités

Lauréat de l’appel à propositions DevReporter Network*,  le projet de reportage sur le rôle du tourisme solidaire pour les minorités Hmong et Khamu est en cours de réalisation. Une expérience qui rassemble l’association Peuples et Montagnes du Mékong, le média citoyen AlterAsia et plusieurs journalistes.

Article actualisé le 01/09/2015

« Les contraintes d’une activité touristique signent-elles la perte ou au contraire donnent-elles aux minorités ethniques les moyens de réaffirmer leur culture, tout en s’intégrant à la société laotienne ? ». Telle est la problématique posée par les porteurs de ce projet. Pour apporter des éléments de réponse, un journaliste et un photojournaliste basés à Bangkok en Thaïlande se rendront cette fin de semaine au Laos. Objectif : donner la parole aux Hmongs et aux Khamus, deux minorités vivant dans des provinces touristiques situées au nord du pays. « Le but est de se rendre dans des villages aux niveaux de développement variés pour constater ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas en termes de tourisme solidaire », explique Céline Boileau, directrice de la publication d’AlterAsia,  portail d’informations alternatif à l’origine du projet.

Pour participer à l’appel à propositions, Céline s’est associée à Peuples et Montagnes du Mékong, organisation de solidarité internationale basée en Rhône-Alpes,  et a composé une équipe de journalistes. Ensemble, ils ont choisi le sujet du reportage et ont échangé sur leurs connaissances du pays. Rappelons à ce titre que l’appel à propositions DevReporter Network repose sur un principe novateur : rassembler professionnels de l’information et acteurs de la solidarité internationale pour construire une meilleure information. L’association sera représentée  sur place lors d’une partie de la réalisation du reportage par la présence  de l’un des guides de la structure qui offrira ses services de chauffeur et d’interprète.

Pour Jean-Michel Courtois, président de Peuples et Montages du Mékong, participer à la réalisation d’un reportage n’est pas anodin. Lorsqu’on l’interroge sur la création de son association, il raconte : « Notre engagement est né alors que, ma compagne et moi, nous regardions un reportage d’Envoyé Spécial sur  » la guerre secrète au Laos « . C’était en 2005.  Nous avons été marqués par l’histoire du peuple Hmong et nous avons décidé de nous rendre sur place ». L’association a finalement vu le jour en 2011 avec pour objectif de développer différentes actions de solidarité auprès « des peuples et ethnies vivant sur les bords du Mékong et dans les montagnes environnantes » (mission médicale, parrainage d’étudiants, constructions de toilettes sèches…). Elle souhaite également développer des voyages solidaires.

Déjouer la censure

Si l’enquête sur place commence tout juste, une pré-investigation a déjà été conduite pour préparer le travail de terrain. Céline s’est en effet entretenue avec plusieurs experts pour dénicher des conseils. Enquêter au Laos, n’est pas forcément une mince affaire. Dans ce pays, l’un des moins avancé (ndlr. pays les moins développés socio-économiquement avec des indices de développement humain (IDH) les plus faibles), plane l’ombre de la censure, même si le risque semble difficile à mesurer. « Nous entendons tout et son contraire sur la censure au Laos, explique Céline. Les journalistes doivent être vigilants, notamment s’ils tournent des séquences vidéos. »

Une fois bouclé, le sujet sera diffusé sous forme de webdocumentaire sur le portail AlterAsia. « Nous travaillons actuellement sur d’autres formes de diffusions, ajouter Céline. RFI vient de nous donner une réponse positive pour deux reportages de 20 minutes, l’un sur la visite d’un lieu de tourisme solidaire, l’autre sur sur les 20 ans de l’inscription de Luang Prabang à l’inscription du patrimoine mondial de l’humanité, et pour un diaporama photo sur leur site internet. » 

Le journal Le Temps diffusera quant à lui deux reportages écrits et l’agence de presse turque Anadolu devrait également commander un sujet sur Luang Prabang. « D’autres médias comme Libération attendent le retour des journalistes pour visualiser les photos et prendre des décisions. Ce qui est tout à fait normal : il est difficile de s’engager sur une diffusion lorsque rien n’est encore fait. » L’équipe est également en cours de négociation auprès de supports francophones et anglophones, en France et en Asie : La Croix, Paris Match, Southeast Asia Globe, Altermondes, Gavroche (mensuel francophone distribué en Asie) et Bangkok Post.

Si Céline avait déjà collaboré avec des ONG, pour Peuples et Montagnes du Mékong, l’expérience est une première. Les deux parties prenantes du projet conviennent que la relation association/journalistes n’est pas toujours évidente et qu’un décalage peut se fait ressentir entre les pratiques. Avec cet appel à propositions, DevReporter Network espère rapprocher ces deux univers pour les amener à collaborer davantage dans l’objectif d’améliorer l’information sur les pays du « Sud » et les sujets en lien avec le développement.

Consulter les reportages

Pour aller plus loin :

Télécharger la plaquette de présentation de Peuples et Montagnes du Mékong

Découvrez la présentation de l’appel à proposition DevReporter Network pour la réalisation de reportages sur la solidarité internationale

Retrouvez ici le règlement de l’appel à propositions

* Par soucis d’équité, un article sera destiné à chacun des six lauréats rhônalpins de l’appel à propositions sur ce blog.

Les reportages des lauréats de trois régions partenaires du projet (Rhône-Alpes, Piémont, Catalogne) sont désormais en ligne sur le site du projet DevReporter Network.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s